Le télescope du futur se prépare entre les mains des touristes de la Station spatiale

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·2 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Dans un précédent article, nous précisions que les spatio-touristes d’Axiom-1 venaient à bord de la Station spatiale internationale (ISS) pas seulement pour faire du tourisme. Mais pour y vivre et travailler comme des « vrais » ! C’est-à-dire comme des astronautes professionnels. Larry Connor (États-Unis), Mark Pathy (Canada), Eytan Stibbe (Israel), qui ont tous les trois réussi dans le monde des affaires, prennent donc leur rôle d’opérateur très au sérieux. Contrairement aux astronautes professionnels, rémunérés pour vivre et travailler à bord de l’ISS, tous trois ont financé leur voyage et payé pour travailler à bord ! Et pas qu’un peu. Chacun a plus ou moins déboursé la somme de 55 millions de dollars.

Comme le souligne à juste titre Axiom Space, la mission Ax-1 « inaugure une nouvelle phase d’utilisation de l’orbite basse et de la microgravité par des entités non gouvernementales ».

Cela dit, bien évidemment, ils ne sont pas astreints aux tâches les plus délicates liées à la maintenance du complexe orbital et ne sortiront pas dans l’espace pour réparer du matériel défectueux ou installer des équipements. Par contre, ils se sont volontairement pliés à un intense programme avec une multitude d’expériences à réaliser, dont certaines sont très innovantes et d’un très grand intérêt, tant sur le plan scientifique que technologique. Toutes les  expériences d’Ax-1 ont passé le filtre de la Nasa et de l’Agence spatiale européenne.

Une expérience pour jeter les bases d'une technologie majeure pour l'astronomie du futur

Parmi toutes les expériences en cours ou qui restent à réaliser, citons Flute (Fluidic Telescope Experiment) qu’a en charge Eytan Stibbe. Conçue par des chercheurs de l’Institut de technologie d’Israël (le Technion) et des chercheurs des centres Ames et Goddard de la Nasa, Flute a des objectifs passionnants. Elle doit...

> Lire la suite sur Futura

À lire aussi sur Futura

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles