Télétravail : stress, isolement, dépression... des travailleurs partagent leur détresse

Solitude, lassitude, angoisse... Voici la face sombre du télétravail. Lors du dernier confinement, cinq millions de salariés y ont eu recours. Sur les réseaux sociaux, certains d'entre eux partagent leur détresse face à un mode de travail qui les fait souffrir : "Je ne voyais pas de but à mon travail", "chaque jour se ressemblait", "je suis tombée en dépression." Détresse psychologique Une employée dans le secteur de la téléphonie a traversé une dépression. Elle ne s'est pas rendue au bureau pendant sept mois. "On ressent tout de suite la solitude. Je me sentais punie, voilà, punie chez moi. Je devenais un peu aigrie, agressive", confie-t-elle anonymement. Un autre salarié téléconseiller explique qu'il a même dû être arrêté par son médecin, et placé sous anxiolytiques : "Je me suis retrouvé lâché dans la nature quand j'avais besoin de quelqu'un pour m'aider. Je dormais de moins en moins, voire je faisais des nuits blanches". Selon une étude, lors du premier confinement, près d'un salarié sur deux en télétravail ressentait une détresse psychologique.