Télétravail : qu'en pensent les salariés ?

C'est un rituel chaque matin : Christopher Mourgues se prépare un café en pyjama et en pantoufles. "Les clients ne me voient pas donc effectivement je n'ai pas spécialement à faire d'effort sur ma tenue. C'est un gain de temps et sommeil". Ses journées sont bien remplies. Le téléconseiller enchaîne les appels pour un opérateur. Il s'est déclaré volontaire pour travailler dans son studio. Cela fait bientôt quatre mois. Dans les locaux de l'entreprise, beaucoup de chaises sont vides. Les dirigeants n'ont pas eu le choix, il faut respecter une distance entre les employés : un salarié pour quatre mètres carrés. Gain de temps et productivité accrue Un tiers de l'effectif, uniquement volontaire, est en télétravail. "Les personnes qui sont chez elles se portent mieux, elles ont retrouvé aussi un intérêt en limitant les transports en commun, une meilleure gestion de leur temps, elles sont plus efficaces", explique Anne Cagnard, associée chez Convers. Émilie Exbrayat, téléconseillère, tient à venir sur site : "Faire la route le matin, voir le paysage, ça fait du bien. Le couvre-feu à 18 heures est très restreint, on n'a pas le temps de faire grand-chose, si je devais être à la maison et ne faire que travailler, ça serait compliqué pour moi je pense".