Télétravail : PSA envisage un passage massif au travail à domicile

Depuis le confinement, les entreprises semblent s'adapter à la révolution du télétravail. Chez le fabriquant automobile PSA, on annonce vouloir basculer 40 000 personnes en travail à distance, dont 18 000 en France, et ce pour réaliser des économies. Ce qui n'est pas sans inquiéter les syndicats. "Une économie sur le temps de transport, le carburant, c'est le point positif", avance un salarié. "À partir du moment où une activité est complètement télétravaillable, sans que le collaborateur ne revienne une seule fois sur site, vous pouvez très bien sous-traiter cette activité au Maroc, en Inde, n'importe où", Alerte Hervé Hottois, du syndicat CFDT PSA Vélizy-Villacoublay (Yvelines). "Pas de craintes à avoir au sujet de l'emploi" Du côté de la direction, on évoque des économies en fermant des bureaux, mais aussi la possibilité d'offrir de meilleures conditions de travail. Quant aux menaces sur l'emploi, elles seraient infondées. "Il n'y a pas de craintes à avoir sur ce sujet de l'emploi", assure Xavier Chéreau, directeur des ressources humaines du groupe PSA. "L'objectif est bien de renforcer la motivation et le bien-être au travail, d'être plus souple, plus efficient, plus efficace dans sa façon de fonctionner", ajoute-t-il.