Télétravail pendant le confinement : sept questions sur vos droits

franceinfo
·1 min de lecture

Travailler depuis chez soi est une "obligation" pour les salariés pour qui c'est possible, a prévenu la ministre du Travail, Elisabeth Borne jeudi. Toutefois, l'appréciation de sa faisabilité reste floue.

Avec le début de la deuxième période de confinement contre le Covid-19 en France, vendredi 30 octobre, de nombreux salariés ont sans doute retrouvé leur configuration du printemps : le télétravail. Quand il est possible, ce mode d'organisation "n'est pas une option" mais une "obligation", a averti la ministre du Travail Elisabeth Borne, jeudi. Le protocole mis à jour par le ministère va dans le même sens. Mais ce dispositif comporte des zones grises, notamment pour déterminer si la présence sur le lieu de travail est nécessaire ou non. De nombreux lecteurs nous ont fait part de leurs interrogations. Franceinfo tente d'y répondre.

Dans quelles situations le nouveau protocole sanitaire préconise-t-il le télétravail ?

Selon la dernière version en ligne du protocole destiné aux entreprises privées, le télétravail "doit être la règle pour l’ensemble des activités qui le permettent". Pour les salariés qui peuvent effectuer toutes leurs tâches à distance, "le temps de travail effectué en télétravail est porté à 100%". Ces dernières semaines, l'exécutif préconisait plutôt deux à trois jours à distance par semaine.

Par ailleurs, le protocole prévoit également une organisation du travail permettant "d'aménager le temps de présence en entreprise" des employés dont certaines tâches seulement "ne peuvent être réalisées en télétravail", de (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi

Ce contenu peut également vous intéresser :