Télétravail : un modèle qui s'est imposé, mais jusqu'à quand ?

À Grasse (Alpes-Maritimes), Yvan Robert, 27 ans, surfe sur la vague du télétravail. Il vient d’être embauché comme responsable des achats dans une entreprise de parfums et cosmétiques qui s’est lancée dans la production de gels hydroalcooliques. Après deux mois, il fait le point. “Pour ma génération, l'avantage de télétravailler, c'est de rester chez soi. J’ai tout le matériel nécessaire, on peut mieux gérer notre temps de travail et notre vie privée puisqu’on économise en trajets pour aller à l’entreprise”, estime-t-il. "On peut travailler à la maison de la même façon qu’au bureau" Au siège, son bureau reste vide un jour sur deux depuis le déconfinement. S’il a pu renouer le contact avec ses collègues, l’ensemble de son équipe voit dans le télétravail une opportunité et croit en l’avenir de ce mode de fonctionnement. “Même en dehors d’une crise sanitaire, on s’est rendu compte que c’était une solution plausible : on peut travailler à la maison de la même façon qu’au bureau”, explique Tina Bouadna, export manager dans la même entreprise.