Télétravail : quand les entreprises sucrent les chèques-déjeuners des salariés

·1 min de lecture

Depuis le Covid et les restrictions sanitaires, les Français sont sommés de travailler à la maison. Une situation dont certaines entreprises profitent pour sucrer les avantages sociaux de leurs salariés, tickets-restaurants en première ligne.

Boulot mais plus de métro, ni de tickets resto. Mercredi 3 février, les syndicats Unsa et Sud de SFR (groupe Altice) ont envoyé un communiqué auprès de l'AFP (Agence France Presse) pour dénoncer leur direction. Principal grief : l'entreprise profiterait de la crise sanitaire pour remettre en cause les droits des salariés." Tous les salariés sont en télétravail (10.000 en France) sauf ceux dédiés à la supervision ou d'astreinte; beaucoup le subissent et sont en souffrance faute de conditions adéquates que la direction leur refuse " a expliqué Abdelkader Choukrane, délégué central Unsa (majoritaire) de l'Unité Économique et Sociale (UES) de SFR, selon les propos rapportés par l'agence de presse.Abolition des tickets-restosEntre le refus de la prise en charge des frais comme les factures d’électricité ou le prêt de matériel, le principal point de crispation repose sur la fin de l'octroi des tickets-restaurants aux salariés travaillent sont chez eux. Une situation qui a poussé la CFDT à assigner la direction en justice dès juin 2020. La date de l’audience n'a pas encore été fixée.Interrogé par Le Parisien, Abdelkader Choukrane déplore la suppression d'un " petit complément de revenu non négligeable de l'ordre de 100 euros par...

Lire la suite sur Marianne

A lire aussi

"Un pull à 20 euros, c’est ce que je mange en une semaine" : ce que coûte le Covid aux Français

"Je ne supporte plus les écrans, je veux rencontrer les gens en vrai" : c'est quoi, avoir 20 ans, en 2020 ?

La racialisation de la question sociale, une impasse : rendez-vous le 20 septembre place de la République

"Liberté-Egalité-Fraternité-Laïcité, voilà le combat !" : rendez-vous le 20 septembre place de la République

20 septembre 1792, bataille de Valmy : naissance de la souveraineté du peuple, de la nation, ou des deux ?