Télétravail : ces entreprises qui renoncent à leurs bureaux

Alexandre Garnier, chef d'entreprise, a renoncé à ses 350 mètres carrés de bureaux, pour un espace partagé aéré avec une décoration tendance, aux portes de Paris. La société dispose désormais d'une quinzaine de postes pour 40 salariés. Ils travaillent sur place deux jours par semaine, et le reste du temps à domicile. "C'est un vrai test grandeur nature, de fonctionner de cette manière. Cela fait quelque mois que l'on teste ce système. On est tous très content de ce que l'on observe, c'est à dire une organisation qui finalement s'est mise en place très facilement", explique Alexandre Garnier. Se retrouver en présentiel de temps en temps En résiliant son bail, l'entreprise a fait une belle économie de 10 000 euros par mois. Les espaces partagés coûtent 40% moins cher. Pas de regrets non plus pour les salariés, qui souhaitent simplement retrouver leurs collègues en présentiel de temps en temps. "Pour moi, c'est important que l'on arrive à avoir un lien social tous ensemble, et partager un peu plus que des lignes de code", admet un salarié.