Télétravail : le Covid a accéléré la mise en place de formules « à la carte »

S'ils proposent le plus souvent du télétravail partiel, reposant sur une organisation du travail en mode hybride, définie par l'Association nationale des directeurs des ressources humaines (ANDRH) comme « un savant mélange de travail à distance et de présentiel », et limitent majoritairement à 2 ou 3 jours par semaine le recours au télétravail, les derniers accords offrent désormais des possibilités de choix étendues à leurs salariés. Le terme de « télétravail à la carte » fait même son apparition dans quelques accords, par exemple chez l'industriel de la chimie Lubrizol France.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles