Télétravail, école, dérogations : ce qu'il faut retenir des modalités du nouveau confinement

·1 min de lecture

Au lendemain de l'allocution du président Emmanuel Macron, le Premier ministre Jean Castex a détaillé les modalités du nouveau confinement généralisé qui entre en vigueur vendredi à minuit jusqu'au 1er décembre, "a minima". Des modalités qui ne seront pas identiques à celles du mois de mars. "Nous avons appris de la première vague et nous en tirons les enseignements", a précisé le chef du gouvernement. Les établissements scolaires resteront ouverts et une certaine tolérance s'appliquera pour les retours de vacances de la Toussaint. 

Lire aussi - Le confinement va-t-il permettre de sauver Noël?

De nouveaux motifs de dérogation

A l'instar du premier confinement, les sorties seront autorisées pour certains motifs : courses alimentaires, déplacement professionnel, convocation judiciaire, motifs familiaux impérieux etc. Sortir prendre l'air, promener un animal domestique ou encore faire de l'activité physique sera possible dans un rayon d'un kilomètre autour du domicile et pour une durée "d'une heure maximum". Contrairement au mois de mars, les parcs, jardins, forêts, plages resteront ouverts.

De nouvelles autorisations sont prévues pour accompagner un enfant à l'école ou se rendre dans un service public ou un opérateur assurant une mission de service public. "La CAF, l'assurance maladie, Pôle emploi, les maisons départementales pour les personnes handicapées, un rendez vous à la mairie ou à la préfecture...", a détaillé le Premier ministre. Afin de "faciliter" la vie quotidienne, ...


Lire la suite sur LeJDD