La téléréalité a 20 ans : Loana, Nabilla, Jessica, Manon, Jazz… L’image des candidates a-t-elle évolué ?

Pauline Butel
·1 min de lecture

GENERATION LOANA - Vingt ans après « Loft Story », les candidates de téléréalité sont-elles toujours les ambassadrices du stéréotype de la bimbo hypersexualisée et sans cervelle ?

Il y a 20 ans, la France se préparait à vivre une déflagration sans précédent dans le paysage audiovisuel : l’arrivée de Loft Story, et de la téléréalité. Pour célébrer cet anniversaire et essayer de cerner ses enjeux, 20 Minutes consacre une série d’articles quotidiens durant le mois d’avril. Et pour nommer cet ensemble, nous avons choisi le titre « Génération Loana ». Pourquoi ? Parce que la candidate, et gagnante, de la première saison de Loft Story incarne, mieux que personne, la téléréalité.

La jeune femme a aussi marqué son époque et le monde de la téléréalité en personnifiant à la perfection la figure de la bimbo – écervelée, à forte poitrine, hypersexualisée –, figure caricaturale si chère aux émissions de téléréalité. Aussi moquée par le public qu’objet de fantasmes, Loana a ouvert le bal d’une succession de candidates qui ont incarné, elles aussi, ce même stéréotype à travers différents programmes et de différentes manières. De Loana à Maeva Ghennam en passant par Nabilla, l’image des femmes dans la téléréalité est-elle toujours la même ?

Des émissions hétéronormées et sexistes

(...) Lire la suite sur 20minutes

À lire aussi :
« Touche pas à mon poste » : L'émission est-elle devenue une téléréalité comme les autres ?
Pionnier de la téléréalité, « The Real World » réunit son casting originel trente ans après
« Les Vacances des Anges 4 » : Greg Basso, un revenant de la téléréalité sur NRJ12
« Les Marseillais » : Eric Dupond-Moretti « adore » le programme et « connaît tout par cœur »