Téléphone au volant : les automobilistes sous-estiment le temps passé sur leur écran

·1 min de lecture

En ce premier week-end de vacances, les routes devraient sans surprise êtres surchargées. La journée de samedi a ainsi été classée rouge dans le sens des départs. L'occasion pour les spécialistes de la sécurité routière de rappeler les fondamentaux d'une conduite prudente ainsi que les gestes à éviter pour éviter de se mettre en danger inutilement, comme l'usage du portable au volant. Passible de 3 points de permis en moins et de 135 euros d'amende, cette pratique est bien plus répandue que ce que prétendent les automobilistes, selon une enquête menée par la Société française des autoroutes.

>>Retrouvez Europe matin week-end en podcast et en replay ici

Sur l'A1, un quart des chauffeurs poids-lourds ne regardent pas fixement la route

Pour mieux comprendre les mauvaises habitudes des automobilistes, les enquêteurs ne se sont pas contentés de leurs déclarations. Pendant deux mois, ils ont sillonné cinq portions d'autoroutes à bord d'un fourgon, pour observer le comportement de 7.500 conducteurs. 11% d'entre eux ont été surpris avec un téléphone à la main. Pire, s'inquiète Christophe Boutin, de la Société française des autoroutes, ces automobilistes sous-estiment l'attention consacrée à leur écran.

"2 minutes, c'est ce qu'on estimait être le temps passé par les usagers, d'après leurs déclarations. Mais quand on va sur le terrain, on s'aperçoit qu'on est plus proche de 12 minutes sur une heure de trajet", indique-t-il. "Je pense que l'immense majorité des conducteurs ne se ...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles