Télématin : Laurent Bignolas de retour à l'antenne, un chroniqueur prend sa défense

Il y a un an, de nombreux chroniqueurs de Télématin claquaient la porte, dénonçant au passage leurs conditions de travail et leurs rapports avec l’animateur Laurent Bignolas. Ce samedi 23 mai, le chroniqueur Frédéric Zeitoun a pris la défense de son collègue dans le Good morning week-end sur Non Stop People. Ils se retrouveront à l’antenne à partir de ce lundi 25 mai, après deux mois d’arrêt en raison de la pandémie de coronavirus. « Avec Laurent, on se connaît moins bien sûr mais c’est quelqu’un d’absolument adorable, moi, ça se passe très bien avec lui », affirme-t-il, ajoutant « On ne peut juger les choses qu’à l’aune de son expérience. Moi j’ai vu arriver un monsieur qui a été absolument courtois, charmant et au quotidien d’un abord complètement accessible. Je sais que ce n’est pas l’avis de tous les chroniqueurs ».

Quant aux raisons du départ des chroniqueurs en question, Frédéric Zeitoun a sa petite théorie : « Ce n’était pas évident ce qui lui est arrivé. Il est arrivé dans une famille avec des gens qui étaient soudés depuis 20 ans et lui est arrivé en disant ‘maintenant il faut me faire une place à table’», estime celui qui ne « regrette pas » son choix d’être resté chroniqueur dans l’émission. « Avec moi, je ne parle pas au nom d’un syndicat, je ne parle pas au nom d’un groupement de chroniqueurs, en ce qui me concerne, je me suis toujours senti respecté par ce monsieur et je pense l’avoir toujours respecté et même plus », conclut-il.

L’heure de l’accalmie ?

Ce lundi

Retrouvez cet article sur GALA

Laura Tenoudji "désolée" d'avoir provoqué l'arrêt de Télématin pendant deux mois
Mort de Jean-Loup Dabadie, parolier et auteur d'"On ira tous au paradis"
Brigitte Macron et Didier Raoult : cette productrice de télévision qui a joué les intermédiaires
Elisabeth de Belgique, cette future reine de 18 ans à l'école militaire
"Je veux peser" : Gérald Darmanin, futur Premier ministre ?