Télémédecine : le premier centre d'ophtalmologie ouvre ses portes dans l'Aisne

·1 min de lecture

Et si la téléconsultation permettait de lutter en partie contre les déserts médicaux ? Chez certains spécialistes il faut en effet attendre parfois des mois pour obtenir un rendez-vous. A Saint-Quentin par exemple, dans l'Aisne, aucun ophtalmologue n'est disponible avant janvier 2022. De quoi inciter les médecins à mettre en place la télémédecine. 

Des prises de rendez-vous rapides

"La dernière fois que vous avez consulté un ophtalmologiste c'était en 2013", constate la spécialiste. Dans cette minuscule salle de téléconsultation très épurée, on trouve seulement une chaise, une plante et un écran. Le visage de Ghita Guedira, ophtalmologiste y apparaît. Elle est à 100 kilomètres de là, à Lille, et c'est elle qui analyse les examens réalisés à l'instant sur le patient en pré-consultation. 

>> Retrouvez la matinale du jour en replay et en podcast ici

"La réfraction, la tension, la photographie du fond d'oeil, un petit bilan oculomoteur...Tout ça m'est transmis de manière sécurisée", explique-t-elle. Quant au patient, Rémi, âgé de 33 ans, il ne s'attendait pas à obtenir si vite son ordonnance de lunettes. Cet ouvrier agricole a appelé le centre à 14 heures. "A 15h40 j'avais le rendez-vous, ça a été très très rapide. D'habitude j'aurais dû attendre six mois donc j'aurais peut-être lâché l'affaire", reconnaît-il. 

Rendre "un service à la population"

Et c'est le cas de beaucoup d'autres patients dans la région, tentés eux-aussi de lâcher l'affaire faute de médecins disponibles. U...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles