Télécommunications par satellite: SES prend le contrôle d'Intelsat

La nouvelle est saluée en Europe comme un évènement historique. L'opérateur européen de télécommunications par satellite SES a mis la main sur son rival américain Intelsat, premier fournisseur de services spatiaux du gouvernement des États-Unis. Une opération qui montre l'appétit des grands opérateurs pour le marché de l'Internet spatial.

En discussions depuis un an, l'achat d'Intelsat a coûté le groupe luxembourgeois 2,8 milliards d'euros. Une transaction qui permet à l'entreprise SES de créer un opérateur plus fort avec une plus vaste couverture. Le nouveau géant maintiendra son siège à Betzdorf, au Luxembourg, tout en conservant sa présence aux États-Unis.

Cette fusion montre clairement l'intérêt des opérateurs pour l'Internet spatial. Ce service permet une connexion dans des zones géographiques extrêmes ou dans des lieux reculés, par exemple au sommet d'une montagne ou en pleine mer, grâce à des satellites en orbite basse. Un secteur en plein essor, dans lequel la société Starlink du milliardaire américain Elon Musk a pris une longueur d'avance.

La bataille s'annonce rude. Selon Eutelsat, autre poids lourd du secteur, le marché des services internet spatiaux devrait atteindre 15 milliards d'euros à l'horizon 2030.


Lire la suite sur RFI