Téhéran libère un ancien militaire américain détenu depuis 2018

Un ancien militaire américain arrêté il y a près de deux ans en Iran vient d'être libéré, a annoncé sa famille, information également confirmée par Donald Trump. Cette libération intervient après celle d'un scientifique iranien détenu aux Etats-Unis pendant trois ans, pour espionnage. 

« Le cauchemar est enfin terminé », a annoncé la mère de Michael White, détenu durant 683 jours, près de deux ans, en Iran. Cet  ancien militaire américain avait été arrêté et condamné à dix ans d'emprisonnement pour insulte au Guide suprême. 

A la mi-mars, il avait pu sortir de prison pour raison médicale et avait été confiée à l'ambassade de Suisse qui représente les intérêts américains en Iran. Michael White a  pu finalement quitter le pays ce jeudi pour retrouver sa famille, s'est réjoui Donald Trump sans apporter plus de précisions, sur un éventuel échange de prisonniers. Le président américain a même remercié l'Iran, estimant que « cela montre qu'un accord est possible ».

Car cette libération intervient quelques heures seulement après le rapatriement à Téhéran d'un scientifique iranien, Cyrous Asgari, détenu pendant presque trois ans aux Etats-Unis, pour espionnage. Accusé en 2016 de vol de secrets industriels, le scientifique avait été acquitté en novembre 2019. Mais il était resté incarcéré aux Etats-Unis pour des raisons apparemment liées à l'immigration.

Il reste encore plusieurs prisonniers iraniens et américains dans chaque pays, alors que les relations entre Washington et Téhéran ne cessent de se détériorer.