Tâtonnement tactique, défense fébrile, fond de jeu... Les raisons de l'élimination des Bleus

·1 min de lecture

Un 28 juin 2021 qui rentre déjà dans l'histoire de l'équipe de France, mais pas pour les raisons attendues. Les Bleus ont été éliminés de l'Euro 2020 lundi soir à Bucarest au bout du suspense en huitièmes de finale contre la Suisse, au terme d'une partie mémorable conclue par la séance de tirs au but (3-3, 5-4 t.a.b.). L'échec prématuré de la sélection de Didier Deschamps, pourtant l'une des favorites de la compétition, s'explique par plusieurs dysfonctionnements rencontrés tout au long de ce match.

>> Abonnez-vous à notre newsletter sur l'Euro pour ne rien manquer de la compétition

Un tâtonnement tactique coupable

La première erreur vient du sélectionneur Didier Deschamps, qui a fait le pari d'un système de jeu à trois défenseurs centraux, en prenant en compte les absences de Lucas Digne et Lucas Hernandez, les deux seuls arrières gauche des Bleus. Un schéma de jeu en 3-4-1-2, très rarement utilisé par le tacticien, où les joueurs de l'équipe de France ont semblé perdu sur la pelouse en première période. La Suisse a d'ailleurs ouvert le score dans ce temps faible des Bleus sur un centre venu du côté droit de la défense tricolore, bien repris de la tête par l'attaquant Haris Seferovic qui a (trop) facilement gagné son duel avec le défenseur français Clément Lenglet.

Conscient de l'échec de son système de jeu, Didier Deschamps a réorganisé son équipe dix minutes avant la fin de la première mi-temps, en 4-4-2 losange. Le sélectionneur a ensuite remplacé Clément Lenglet, c...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles