Le système de vote parfait existe-t-il pour les élections ? Les maths ont peut-être la réponse

macron
macron

Suite à la dissolution de l’Assemblée nationale annoncée par Emmanuel Macron, de nouvelles élections législatives se tiendront les 30 juin et 7 juillet prochain. Chaque circonscription élira alors l’un des 577 députés, dans un scrutin à deux tours.

De l’élection des délégués de classes à l’élection présidentielle, en passant par les décisions collectives d’une entreprise, nous nous sommes tous retrouvés face au problème qui consiste à agréger des volontés individuelles en une décision collective, tout en minimisant les mécontentements. De manière quasi systématique, en France, nous utilisons le système de vote uninominal à deux tours.

Mais ce scrutin permet-il d’agréger les préférences individuelles de manière convenable ?

Pour aller plus loin

Source : Nino Barbey pour Numerama
Source : Nino Barbey pour Numerama


Pourra-t-on voter par Internet aux élections législatives de 2024 ?

Quelques failles du scrutin uninominal à 2 tours

Un des aspects les plus connus, qui montre la faiblesse de notre système de vote, est certainement le vote stratégique ou vote utile. Dans un vote uninominal à deux tours, une bonne partie des électeurs changent leur vote en fonction des sondages, car leur candidat de cœur a peu de chances d’arriver au second tour. Par exemple, aux dernières élections présidentielles de 2017, Benoît Hamon (PS) a complètement décroché quand Jean‑Luc Mélenchon (FI) lui est passé devant dans les sondages et les électeurs de gauche se sont reportés massivement sur Jean‑Luc Mélenchon en ayant l’espoir qu’il arrive au second tour.

[Lire la suite]

Crédits photos de l'image de une : Source : ALDE Party