Système « de Ponzi » à la mairie de Paris : Anne Hidalgo annonce poursuivre en diffamation Gabriel Attal

© NICOLAS MESSYASZ/SIPA

Mercredi sur France Inter, Gabriel Attal a dénoncé la politique de logement social de la mairie de Paris, qualifiée de « système absolument délirant ». Le ministre des Comptes publics a comparé ce système de « loyers capitalisés » à la pyramide de Ponzi, nommée d'après l'opération mémorable de Charles Ponzi. Dans les années 1920, à Boston, le célèbre escroc avait mis en place un montage financier frauduleux consistant à rémunérer les investissements de clients avec les fonds de nouveaux entrants. Après que l'honnêteté et la transparence de la Ville de Paris aient été contestées, Anne Hidalgo a annoncé poursuivre en diffamation l'ancien porte-parole du gouvernement, en le dévoilant dans un communiqué partagé sur son compte Twitter.

L'édile a estimé que les propos « mensongers » et « outrageants » de Gabriel Attal « portent atteinte à la réputation et à l'honneur », mais aussi à la « crédibilité » de la capitale. En outre, ils mettent en cause « la probité de la Ville, de ses élus et de ses agents », alors que Paris a apporté à l'exécutif des éléments contredisant ces allégations, « sur la base d'informations disponibles dans ses propres services ministériels ». Anne Hidalgo a également appelé la Première ministre, Élisabeth Borne , à « faire cesser ce harcèlement ».


Lire la suite sur LeJDD