Syrie : Trump veut que les forces américaines rentrent « dès que possible »

Le Parisien avec AFP
Le Président Trump veut que les forces américaines déployées en Syrie rentrent « dès que possible »

Dans son entretien télévisé de dimanche soir, Emmanuel Macron a affirmé qu’il avait convaincu Donald Trump de maintenir les troupes américaines en Syrie. La Maison-Blanche a démenti dans la nuit.


La réponse des Etats-Unis n’a pas tardé. La mission des forces américaines déployées en Syrie « n’a pas changé » et Donald Trump, le président américain, « a dit clairement qu’il veut que les forces américaines rentrent dès que possible », a indiqué dans la nuit de dimanche à lundi un communiqué de la porte-parole de la Maison Blanche, Sarah Sanders.

Quelques heures plus tôt, lors d’un entretien face à Edwy Plenel (Mediapart) et Jean-Jacques Bourdin (BFMTV et RMC), Emmanuel Macron avait assuré que la France avait « convaincu » Donald Trump de rester engagé « dans la durée » dans le conflit en Syrie.

« Il y a 10 jours, le président Trump disait : les États-Unis d’Amérique ont vocation à se désengager de la Syrie, nous l’avons convaincu, nous l’avons convaincu qu’il était nécessaire d’y rester […], je vous rassure, nous l’avons convaincu qu’il fallait rester dans la durée », a affirmé le président français interrogé sur l’action multilatérale » des troupes françaises, américaines et britanniques dans la nuit de vendredi à samedi sur trois sites liés au programme d’armement chimique syrien.

LIRE AUSSI > Les grands moments de l’interview de Macron face à Bourdin et Plenel

En réponse, la Maison Blanche rappelle la nature de la mission des forces américaines en Syrie. « Nous sommes déterminés à écraser complètement ISIS (NDLR : acronyme anglais de l’organisation Etat islamique) et à créer les conditions qui empêcheront son retour », précise le communiqué américain.

« En outre, nous attendons de nos alliés régionaux et de nos partenaires qu’ils prennent plus de responsabilités, aussi bien militairement que financièrement, pour sécuriser la région », ajoute la présidence américaine.



Retrouvez cet article sur LeParisien.fr

Gennevilliers : le maire communiste refoulé à la frontière avec Israël
L’Elysée veut retirer la Légion d’honneur à Bachar al-Assad
«J’appuie sur la gâchette...» : des pilotes racontent le raid des avions français en Syrie
Frappes françaises en Syrie : débats animés au Parlement
Allemagne : un enfant découvre un trésor inestimable sur une île

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages