Syrie: Situation "intenable" pour les 10.000 combattants encore détenus dans des camps-Blinken

·2 min de lecture
SYRIE: SITUATION "INTENABLE" POUR LES 10.000 COMBATTANTS ENCORE DÉTENUS DANS DES CAMPS

par Humeyra Pamuk

PARIS (Reuters) - Le secrétaire d'État américain Antony Blinken a déclaré lundi que 10.000 combattants de l'État islamique étaient toujours détenus dans des camps gérés par les Forces démocratiques syriennes (FDS), majoritairement constituées de miliciens kurdes, et que cette situation était "intenable".

S'exprimant à l'ouverture d'une réunion à Rome visant à renouveler les efforts internationaux pour combattre le groupe djihadiste, Antony Blinken a ajouté que Washington continuait d'exhorter les pays, y compris les 78 pays membres de la coalition contre l'État islamique, à récupérer leurs citoyens qui ont rejoint le groupe.

"Cette situation est tout simplement intenable. Elle ne peut pas persister indéfiniment. Les États-Unis continuent d'exhorter les pays d'origine, y compris les partenaires de la coalition, à rapatrier, réhabiliter et, le cas échéant, poursuivre en justice leurs citoyens", a déclaré Antony Blinken dans son discours d'ouverture.

Un autre élément clé pour vaincre l'EI de façon permanente est de faire face aux menaces du groupe en dehors de l'Irak et de la Syrie, notamment en Afrique, a ajouté le secrétaire d'Etat américain.

À l'origine une ramification d'Al-Qaïda, l'EI s'est emparé de larges pans de l'Irak et de la Syrie en 2014, imposant un règne de terreur avec des décapitations publiques et des attaques menées par des partisans à l'étranger.

L'EI a été déclaré vaincu militairement en 2017, mais a depuis lancé des opérations de guérilla dans certaines parties du nord de l'Irak et à la frontière avec la Syrie voisine.

Ces derniers mois ont été marqués par plus de 25 attaques meurtrières que les responsables irakiens attribuent aux militants du groupe. En janvier, un attentat à la bombe contre un marché bondé de Bagdad a tué plus de 30 personnes.

Les groupes militants liés à Al-Qaïda et à l'EI se sont également renforcés ces dernières années, malgré le déploiement de milliers de troupes régionales, occidentales et de l'Onu, dans la région du Sahel en Afrique de l'Ouest.

(Reportage Humeyra Pamuk, version française Hayat Gazzane, édité par Jean-Stéphane Brosse)

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles