Syrie : près de 500 000 morts recensés en dix ans de guerre

·1 min de lecture
Le conflit a été déclenché en 2011 avec la répression de manifestations prodémocratie par Damas et a impliqué de multiples acteurs régionaux et de grandes puissances, jetant sur les routes de l'exil des millions de personnes.
Le conflit a été déclenché en 2011 avec la répression de manifestations prodémocratie par Damas et a impliqué de multiples acteurs régionaux et de grandes puissances, jetant sur les routes de l'exil des millions de personnes.

Un demi-million de morts en une décennie de guerre en Syrie. C'est le nouveau bilan qu'a annoncé, mardi, l'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH), incluant plus de 100 000 victimes dont le décès vient d'être confirmé par l'ONG.

Le conflit a été déclenché en 2011 avec la répression de manifestations prodémocratie par Damas et a impliqué de multiples acteurs régionaux et de grandes puissances, jetant sur les routes de l'exil des millions de personnes.

L'intensité des combats a diminué en 2020, principalement en raison d'un cessez-le-feu dans le nord-ouest de la Syrie dont bénéficie Idleb, le dernier grand bastion djihadiste et rebelle, et de la pandémie de nouveau coronavirus contre laquelle se sont concentrés les efforts.

« L'écrasante majorité de ces décès s'étale entre fin 2012 et fin 2015 »

L'OSDH, une ONG basée en Grande-Bretagne qui dispose d'un vaste réseau de sources militaires et médicales à travers la Syrie, a fait état mardi de 494 438 morts depuis le début de la guerre. Le décompte précédent de l'Observatoire, publié en mars, s'élevait à plus de 388 000 morts.

L'OSDH a depuis pu vérifier des informations sur la mort de 105 015 autres personnes. Le directeur de l'Observatoire, Rami Abdel Rahmane, a précisé à l'Agence France-Presse que près de la moitié de ces victimes étaient des civils (42 103), tués pour la plupart sous la torture dans les geôles du régime. « L'écrasante majorité de ces décès s'étale entre fin 2012 et fin 2015 », a-t-il ajo [...] Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles