SYRIE. Nouvelle réunion internationale à Paris, pour quoi faire ?

Ils sont une cinquantaine d'Etats et d'Organismes internationaux à envoyer des représentants à Paris ce lundi 28 janvier. Et, une nouvelle fois, c'est au chevet de l'opposition syrienne que ces haut-fonctionnaires vont se pencher. Alors que la situation sur le terrain connaît une période de stagnation – "les choses ne bougent pas" a concédé Laurent Fabius – dans laquelle les combats restent extrêmement meurtriers, et que la situation humanitaire catastrophique est reléguée au second plan de l'actualité internationale, il semble toujours aussi urgent pour les Occidentaux comme les pays arabes d'aider l'opposition syrienne.

Pourtant, les promesses des dernières réunions n'ont pas été suivies d'actes conséquents. C'est ce point capital qui va être discuté ce lundi par cette cinquantaine d'acteurs internationaux et les représentants de l'opposition syrienne, comme l'avait annoncé le ministre des Affaires étrangère le 24 janvier.

Deux mois et demi après la réunion de Marrakech lors de laquelle des dons avaient été confirmés par les "Amis du peuple syriens", la Coalition nationale syrienne attend toujours les versements. "Le premier objectif de cette réunion est de voir comment il est possible de verser à la Coalition les aides dont elle a besoin pour son fonctionnement", nous confirme un diplomate occidental. "Nous devons aussi l'aider, dans les procédures, en terme d'expertises, à réfléchir à comment se structurer" explique-t-il alors que la France prône la constitution d'un gouvernement provisoire.

Gouvernement provisoire

En fait, depuis sa dernière réunion mensuelle à Istanbul, la Coalition a déjà peaufiné sa structure. Sans pour autant passer au stade de la nomination d'un (...)

Lire la suite sur Le Nouvel Observateur

SYRIE. Nouvelle réunion internationale à Paris, pour quoi faire ?
Bachar Al-Assad a commis "une grave erreur" pour la Russie
Plus de 50.000 morts depuis le début de la révolte
Tout commentaire contraire à la réglementation en vigueur (et notamment tout commentaire à caractère raciste, antisémite ou diffamatoire) pourra donner lieu à la suppression de votre compte Yahoo
Le cas échéant, certains commentaires que vous postez pourront également donner lieu à des poursuites judiciaires à votre encontre.