Damas salue l'accord russo-turc et promet de poursuivre la reconquête

Le gouvernement syrien s'est félicité mardi de l'accord russo-turc de la veille visant à créer une zone tampon dans la province d'Idlib, tout en promettant de poursuivre sa "guerre contre le terrorisme" pour "libérer" le pays tout entier. /Photo prise le 17 septembre 2018/REUTERS/Alexander Zemlianichenko

BEYROUTH (Reuters) - Le gouvernement syrien s'est félicité mardi de l'accord russo-turc de la veille visant à créer une zone tampon dans la province d'Idlib, tout en promettant de poursuivre sa "guerre contre le terrorisme" pour "libérer" le pays tout entier.

"Cet accord est le résultat d'intenses discussions entre la Syrie et la Russie", dit l'agence de presse syrienne Sana, citant un membre du ministère des Affaires étrangères.

Le gouvernement "affirme qu'il poursuivra sa guerre contre le terrorisme jusqu'à la libération du dernier mètre carré de terre syrienne, que ce soit par des opérations militaires ou par la réconciliation locale", a-t-il ajouté.

Vladimir Poutine et Recep Tayyip Erdogan se sont mis d'accord lundi sur la création d'une zone démilitarisée pour séparer les forces gouvernementales et la rébellion dans la province d'Idlib.

Cette zone tampon sera en place à la mi-octobre et les rebelles "d'orientation radicale", y compris le Front Al Nosra, en seront exclus et devront quitter la région.

(Tom Perry et Ellen Francis, Jean-Philippe Lefief pour le service français)