Syrie : l’offensive turque contre les Kurdes a commencé

R.G.-V. avec AFP

GUERRE - Les préparatifs militaires des derniers jours et le retrait américain du secteur laissaient peu de places au doute.

Le président turc Recep Tayyip Erdogan a annoncé mercredi le début d’une nouvelle opération militaire contre la milice kurde des Unités de protection du peuple (YPG) soutenue par les pays occidentaux, mais bête noire d’Ankara. «Les Forces armées turques et l’Armée nationale syrienne (des rebelles syriens soutenus par Ankara) ont débuté l’opération «Source de paix» dans le nord de la Syrie», a déclaré Erdogan sur Twitter.

Une explosion a été entendue dans la région de Ras al-Ain, frontalière de la Turquie, dans le kurdistan syrien. Cela peu après l’annonce par Ankara du lancement de son offensive. Rapportant la fuite de dizaines de civils, le correspondant de l’AFP a pu voir des colonnes de fumée s’élever tout près de la frontière tandis que des avions survolaient le secteur. «Les avions de guerre turcs ont commencé à mener des frappes aériennes sur des zones civiles, il y a une forte panique parmi les gens», a indiqué de son côté un porte-parole des forces kurdes, Mustafa Bali.

Poutine prévient

Des ONG ont aussi constaté des «frappes aériennes» dans le nord de la Syrie.

Le président russe Vladimir Poutine a appelé mercredi son homologue turc Recep Tayyip Erdogan à «bien réfléchir» avant de lancer une offensive contre les forces kurdes dans le nord de la Syrie, a indiqué un communiqué du Kremlin.

Retrouvez cet article sur 20minutes 

Ce contenu peut également vous intéresser :


À lire aussi :
Syrie: Le point sur l'offensive turque contre les forces kurdes
Syrie : Un sénateur proche de Trump le conjure de « revenir » sur le retrait des troupes américaines
Syrie : Damas a utilisé des armes chimiques en mai, selon Washington, qui promet « une réponse »