Syrie. Les Kurdes reprennent une prison à Daech avec l’aide décisive de l’armée américaine

·1 min de lecture

Mercredi 26 janvier, les forces kurdes ont annoncé avoir repris le contrôle de la prison de Ghwayran, dans le Nord-Est syrien, prise d’assaut six jours plus tôt par le groupe djihadiste État islamique. Le contingent militaire américain aura été extrêmement actif durant les combats, explique The Wall Street Journal.

Après six jours d’affrontements meurtriers, les forces kurdes, soutenues par la coalition internationale contre l’État islamique (EI, ou Daech), ont annoncé avoir repris mercredi 26 janvier au groupe djihadiste le contrôle de la prison de Ghwayran, à Hassaké, dans le nord-est de la Syrie. Daech y avait mené, le 20 janvier dernier, sa plus grosse opération dans le pays depuis trois ans.

À lire aussi: Terrorisme. La résurgence meurtrière de Daech en Syrie et en Irak

“Environ 200 soldats américains ont participé aux combats” aux côtés des Forces démocratiques syriennes (FDS), l’aile militaire de l’administration semi-autonome kurde qui gère la région, souligne The Wall Street Journal (WSJ). Pour le quotidien américain, l’épisode a constitué “le plus gros défi depuis des années” pour le contingent américain stationné en Syrie, qui compte environ 900 hommes.

Ces intenses combats ont entraîné le plus gros déploiement de combat américain en Syrie depuis des années.”

En plus des troupes au sol, explique le journal américain, des bombardements aériens et des opérations de surveillance ont été menés.

Lors de ces combats, des blindés Bradley, “les plus gros véhicules à disposition des forces américaines en Syrie”, ont également été déployés, rapporte The Wall Street

[...] Lire la suite sur Courrier international

À lire aussi :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles