Syrie : la France fait rapatrier 35 enfants de djihadistes et plusieurs mères

© Delil SOULEIMAN / AFP

Un peu plus d’un mois après l’appel de familles à rapatrier des enfants retenus en Syrie, la France a annoncé avoir procédé au rapatriement ce mardi 5 juillet de 35 mineurs et 16 mères qui étaient présents dans des camps de prisonniers djihadistes en Syrie depuis la chute de l'organisation Etat islamique (EI), a appris l’AFP auprès du ministère des Affaires étrangères. « La France a procédé ce jour au retour sur le territoire national de 35 enfants mineurs français qui se trouvaient dans les camps du nord-est de la Syrie. Cette opération inclut également le retour de 16 mères en provenance de ces mêmes camps », selon les termes précis du communiqué.

Lire aussi - Enfants de djihadistes retenus en Syrie : l'histoire du plan de rapatriement avorté des "petits revenants "

L’urgence d’un rapatriement

Les enfants ont été confiés aux services d’aides à l’enfance, tandis que les mères ont été remises aux autorités judiciaires. En janvier dernier, dans nos colonnes , le neuropsychiatre et spécialiste de la petite enfance, Boris Cyrulnik, avait déjà exhorté Emmanuel Macron à rapatrier les quelque 200 enfants qui étaient encore présents dans le pays. Il alertait sur le fait que, « ne pas les rapatrier », serait « une menace pour notre sécurité » et que, plus ils resteraient en Syrie, « moins ils aimeraient la France ». Selon lui, la détection créerait un appauvrissement affectif et pourrait faire d’eux « des bombes humaines » s’ils étaient rapatriés seuls.

Un appel suivi fin mai par l’é...


Lire la suite sur LeJDD

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles