Syrie: un drone turc frappe une base conjointe des forces kurdes et de la coalition antijihadiste

REUTERS/Rodi Said

Ce mardi 22 novembre en Syrie, un drone turc a bombardé une base conjointe des forces kurdes et de la coalition internationale antijihadiste menée par les États-Unis, faisant deux morts parmi les combattants kurdes, ont indiqué les forces kurdes et une ONG.

Ce 22 novembre, « une base commune de planification et de lancement d'opérations conjointes contre le groupe jihadiste État islamique (EI) a été visée par un drone turc » dans un secteur au nord de la ville de Hassaké dans le nord-est syrien, a déclaré à l'AFP Farhad Shami, un porte-parole des Forces démocratiques syriennes (FDS), une coalition dominée par les Kurdes. La coalition internationale, principal soutien des FDS et qui déploie des soldats dans les zones contrôlées par les forces kurdes dans le nord et le nord-est de la Syrie, n'a, pour l'heure, pas commenté cette attaque.

Deux combattants tués

La Turquie qualifie de « terroriste » la principale composante des FDS, les YPG (Unités de protection du peuple) qu'elle considère comme une extension des rebelles kurdes turcs du Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK). Selon M. Shami, deux combattants des FDS ont péri dans la frappe et trois ont été blessés. L'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH) a confirmé que la base conjointe avait été touchée, de même que la mort de deux combattants. Il n'était pas en mesure de dire si des soldats de la coalition étaient présents dans la base au moment de la frappe.

Opération « Griffe épée »

(avec AFP)


Lire la suite sur RFI