Publicité

Syrie: des dizaines de soldats syriens tués dans une frappe israélienne près d'Alep

En Syrie, au moins 36 militaires syriens et six combattants du Hezbollah ont été tués dans des raids israéliens qui ont visé, ce vendredi 29 mars à l'aube, la région d'Alep, dans le nord du pays. Les frappes ont également fait des dizaines de blessés, selon l'Observatoire syrien des droits de l'homme.

Il s’agit des raids aériens les plus massifs et les plus meurtriers menés par Israël en Syrie, selon l’Observatoire syrien des droits de l’homme (OSDH). Les chasseurs-bombardiers ont tiré un grand nombre de missiles air-sol sur trois régions différentes autour d’Alep, dont des usines du complexe militaro-industriel de Sfeira, proche de l’aéroport, conjointement opéré par l’armée syrienne, le ministère syrien de la Défense et des groupes pro-iraniens, raconte notre correspondant à Beyrouth, Paul Khalifeh.

Plusieurs missiles ont atteint leurs cibles, malgré l’entrée en action de la défense anti-aérienne syrienne. De fortes explosions ont été entendues dans la ville d’Alep, distante de plus de dix kilomètres. L’Observatoire syrien des droits de l’homme rapporte que les frappes ont visé « des dépôts de missiles appartenant au Hezbollah libanais ».

« L'ennemi israélien a lancé une attaque aérienne contre différents sites à Athriya, au sud-est d'Alep », a également précisé une source militaire citée par l'agence officielle syrienne Sana.

La Syrie visée 18 fois par des raids israéliens


Lire la suite sur RFI