Publicité

Frappes en Syrie: sept Gardiens de la révolution tués dont deux commandants, selon l'Iran

Un raid israélien sans précédent a visé lundi le consulat iranien à Damas, ont rapporté les médias d'État. Le corps des Gardiens de la révolution, l'armée idéologique de la République islamique d'Iran, a annoncé lundi que sept de ses membres, dont deux commandants, avaient été tués.

Il s'agit du cinquième raid en huit jours à viser la Syrie, où l'Iran et ses alliés soutiennent le pouvoir de Bachar el-Assad. Le ministère syrien de la Défense a fait état de plusieurs morts et blessés dans le raid israélien sur l'annexe de l'ambassade iranienne à Damas. « L'ennemi israélien a lancé des frappes aériennes depuis le Golan occupé, visant le bâtiment du consulat iranien à Damas », a affirmé le ministère qui a ajouté que la frappe avait « entièrement détruit le bâtiment » situé à Mazzeh, un quartier ultra-sécurisé qui abrite des ambassades et des bâtiments des Nations unies. Même si ce n’est pas la première fois que Mazzeh est pris pour cible par l’aviation israélienne, la frappe de lundi confirme qu’il n’existe plus de lieux sanctuarisés en Syrie, pointe notre correspondant régional, Paul Khalifeh.


Lire la suite sur RFI