Syrie: Combats entre rebelles syriens et djihadistes de l'EI à Idlib

BEYROUTH (Reuters) - Des affrontements ont opposé vendredi des djihadistes du groupe Etat islamique (EI) à des insurgés syriens dans la province d'Idlib, dans le nord-ouest de la Syrie, rapportent l'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH) et un chef rebelle syrien.

L'OSDH accuse les forces pro-gouvernementales syriennes d'avoir volontairement laissé les djihadistes, encerclés dans une poche de résistance située à l'intersection des provinces d'Alep, d'Idlib et de Hama, rejoindre le sud de la province d'Idlib.

La milice chiite libanaise Hezbollah, alliée aux forces du président syrien Bachar al Assad, annonce avoir repris du terrain à L'EI dans cette région mais ne dit rien sur un départ arrangé des djihadistes.

"Les forces du régime ont lancé il y a sept jours l'opération contre cette poche de résistance de l'EI. Elles ont soudain réussi à prendre 80 villes et villages, après avoir laissé aux djihadistes un corridor pour se retirer", a affirmé le directeur de l'OSDH, Rami Abdoulrahman.

Hassan Hadj Ali, commandant de l'Armée libre de l'Idlib, un groupe rebelle syrien, a confirmé que des combats opposaient ses hommes à environ 200 djihadistes de l'EI arrivés dans le village de Loueibdeh vendredi à l'aube avec six véhicules blindés.

Il a dénoncé une "double forfaiture" de la part du gouvernement syrien et de Daech.

Un commandant de miliciens alliés à l'armée syrienne a assuré que les djihadistes de l'EI avaient quitté la poche de résistance. "C'en est fini de cette poche. Un corridor a été ouvert jusqu'à ce qu'ils partent, puis il a été fermé", a-t-il dit.

L'armée syrienne a indiqué dans un communiqué que les troupes régulières et les miliciens alliés avaient pris le contrôle de plusieurs villes des provinces de Hama, d'Idlib et d'Alep.

"L'importance stratégique de l'opération, c'est que l'organisation terroriste Daech (l'EI) n'est plus présente dans les provinces d'Alep et de Hama", lit-on dans le communiqué de l'armée.

La province d'Idlib représente le plus grand pan de territoire syrien tenu par des factions insurgées en lutte contre le régime de Bachar al Assad.


(Tom Perry; Guy Kerivel et Eric Faye pour le service français)