Syrie: Combats entre groupes rebelles dans la Ghouta orientale

À Douma, dans la Ghouta orientale. Des combats faisaient rage samedi pour la deuxième journée consécutive entre groupes rebelles dans la Ghouta orientale, bastion principal des insurgés aux portes de la capitale syrienne Damas, également attaqué par les forces gouvernementales. /Photo prise le 7 avril 2017/REUTERS/Bassam Khabieh

BEYROUTH (Reuters) - Des combats faisaient rage samedi pour la deuxième journée consécutive entre groupes rebelles dans la Ghouta orientale, bastion principal des insurgés aux portes de la capitale syrienne Damas, également attaqué par les forces gouvernementales, a annoncé l'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH).

La Ghouta orientale est assiégée par les forces gouvernementales syriennes depuis 2013.

L'OSDH dit avoir la preuve de la mort de 38 combattants comme bilan des premières 24 heures de combats entre groupes rebelles. L'ONG basée à Londres signale aussi des décès de civils.

Dans ces combats, Djaïch al Islam, l'un des principaux groupes d'insurgés en Syrie, est opposée au groupe Failak al Rahman et aux combattants d'une alliance ayant des liens avec Al Qaïda, indiquent des rebelles et l'OSDH.

Cette alliance, Hayat Tahrir al Cham, a notamment pour membre le Djabhat Fateh al Cham, ex-front al Nosra qui était lié à Al Qaïda.

Des combats entre ces groupes avaient fait plusieurs centaines de morts en avril 2016 avant qu'une trêve ne soit déclarée au Qatar en mai.

Le chef de Djaïch al islam, Zahran Allouche, a été tué dans une frappe aérienne en décembre 2015.

Profitant des combats, l'armée syrienne et ses alliés ont attaqué, au sol et par air, le quartier de Kaboune, au nord-ouest de la Ghouta orientale ainsi que le secteur voisin de Barza.

(Lisa Barrington; Danielle Rouquié pour le service français)

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages