Syrie : la cité antique de Palmyre défigurée par la guerre

France 2

La façade du théâtre romain de

Palmyre, en Syrie, est une cicatrice de plus sur un site martyrisé par les jihadistes. Il y a quelques semaines, il a été dynamité par le groupe État islamique et les explosions l'ont défiguré. Pendant ce temps, les combats se poursuivent, le régime et ses alliés sont à nouveau les maîtres de Palmyre. Les hélicoptères de combat patrouillent dans le ciel de la cité antique et le pouvoir syrien a dépêché les premiers experts, chargés de faire bonne figure devant les caméras.

Une armée incapable de protéger la cité antique

"Ce qu'a fait Daech ici, c'est un crime, mais ce ne sont que des égratignures sur le visage de cette beauté éternelle que l'on appelle Palmyre", déclare Wail Hafian, directeur des antiquités de Homs. Objectif de l'armée syrienne : minimiser les dégâts pour mieux faire oublier qu'il y a un mois et demi, les troupes syriennes s'étaient montrées une nouvelle fois incapables de protéger les trésors de Palmyre, face à l'avancée des combattants du groupe Etat islamique.

Retrouvez cet article sur Francetv info

Réfugiés : comment des Syriens et des Irakiens préparent à Athènes leur "relocalisation" en France
Politique : les Allemands suivent avec attention la campagne présidentielle française
Erdogan accuse l'Allemagne de "pratiques nazies" après l'annulation de meetings outre-Rhin
Syrie : Palmyre à nouveau libérée par l'armée syrienne
Plus de 110 000 civils fuient les combats contre l'Etat islamique à Mossoul, en Irak, et dans le nord de la Syrie

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages