Syrie: le bilan de l'attentat lors d'une opération d'évacuation s'alourdit à 126 morts

Au lendemain de l'opération d'évacuation d'habitants en Syrie qui a tourné au carnage, samedi, le bilan de l'attaque s'est considérablement alourdi. Près de 68 enfants font partie des victimes.

Une des attaques les plus meurtrières en six ans de guerre. Samedi, une opération d'évacuation d'habitants a tourné au carnage. Au moins 126 personnes sont mortes dans un attentat-suicide dont 68 enfants.

"Il y a eu une énorme explosion", raconte Mayssa al-Aswad, 30 ans, présente dans un des bus avec son bébé de six mois et sa fillette de dix ans au moment de l'attaque. "J'ai entendu des cris et des pleurs (...) mon bébé Hadi pleurait beaucoup, ma fillette Narjes me regardait, complètement figée", raconte-t-elle. "La mort peut vous surprendre en quelques minutes".

Que s'est-il passé?

Samedi, un kamikaze a lancé sa camionnette piégée contre un convoi de bus qui transportaient 5000 d'habitants. Les bus étaient bloqués depuis plusieurs heures à cause de désaccords.

Pour l'heure, le bilan fait état d'un moins 126 morts, dont 68 enfants. La grande majorité des morts sont des habitants de Foua et Kafraya. Les autres sont des rebelles qui gardaient les bus et des travailleurs humanitaires

Ils avaient été évacués, peu avant, de Foua et Kafraya, localités prorégime assiégées par les insurgés dans la province d'Idleb (nord-ouest), selon l'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH).

L'attaque n'a pas été revendiquée dans l'immédiat. Elle est survenue à Rachidine, une banlieue rebelle de la ville d'Alep, plus au nord, où le convoi a été bloqué pendant plusieurs heures.

Une...

Lire la suite sur BFMTV.com

A lire aussi

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages