Syrie : au moins 33 soldats turcs tués près d'Idleb, Erdogan annonce des représailles contre le régime de Bachar Al-Assad

franceinfo avec AFP et Reuters

Escalade brutale entre la Turquie et le régime syrien. Au moins 33 soldats turcs ont été tués, jeudi 27 février, dans des raids de Damas sur la province d'Idleb (nord-ouest de la Syrie), selon un bilan communiqué dans la nuit par le gouverneur de la province turque de Hatay, frontalière de la Syrie. Outre les 33 morts, une trentaine de militaires turcs ont été blessés dans les frappes aériennes. Ils ont été rapatriés en Turquie pour être hospitalisés. L'armée turque a immédiatement annoncé le bombardement de plusieurs positions du régime de Bachar Al-Assad en représailles.

"Des militaires turcs, se trouvant au sein d'unités combattantes de groupes terroristes, ont été pris sous le feu des soldats syriens", a affirmé vendredi le ministère russe de la Défense. Celui-ci affirme que la Turquie n'avait pas communiqué la présence de ses troupes dans la zone concernée et qu'elles "n'auraient pas dû s'y trouver". "Les forces aériennes de la Russie n'ont pas été utilisées dans cette zone", poursuit son communiqué.

Le ministère assure qu'aussitôt que la Russie a été informée de la présence des militaires turcs dans la zone, elle a pris "toutes les mesures pour un cessez-le-feu total de la partie syrienne, assurant l'évacuation des morts et des blessés en toute (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi