Syrie : au moins 100 morts dans une attaque chimique au gaz toxique

France 3

Les habitants de Khan Cheikhoun en Syrie ont été surpris dans leur sommeil par ce qui est manifestement

une attaque chimique ce mardi 4 avril au matin. Les secouristes arrosent les victimes dans l'espoir de les réanimer. Une course contre la montre s'engage. Il y a de nombreux enfants parmi les personnes inanimées. Les sauveteurs les entassent à la hâte dans des ambulances qui les conduisent dans des hôpitaux de fortune.

L'utilisation du gaz sarin suspectée

Pour ce médecin anglais venu volontairement aider dans cette région tenue par les rebelles, le type de gaz employé ne fait guère de doutes. "Ce malade ne sent pas le chlore. C'est une attaque avec un gaz chimique beaucoup plus grave", explique Shahul Islam, médecin volontaire britannique. Les pupilles dilatées du malade sont un des symptômes du redoutable gaz sarin. Celui-là même que le régime de Bachar Al-Assad avait utilisé en août 2013.

Retrouvez cet article sur Francetv info

Attaque chimique en Syrie : "J'ai honte pour la communauté internationale"
DIRECT. Attaque chimique en Syrie : une résolution des Etats-Unis, de la France et du Royaume-Uni présentée devant le Conseil de sécurité de l'ONU
Russie : ce que l'on sait d'Akbarjon Djalilov, l'auteur présumé de l'attentat du métro de Saint-Pétersbourg
Syrie : ce que l'on sait de l'attaque chimique qui a fait plusieurs dizaines de morts
Cabane dans les arbres, froid glacial et barbelés... Bienvenue au Bois Lejuc, la forteresse des antinucléaires de Bure

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages