Syrie : après dix ans de guerre, un pays détruit et des centaines de milliers de morts

Dix ans après le début d’une guerre civile sans fin, la Syrie est ravagée. Les combats ont fait 388 000 morts, selon un rapport de l’Observatoire syrien des droits de l’Homme, dont 22 000 enfants. Il y a eu 13 millions de déplacés, 60% de la population a dû quitter son foyer. Les habitants vivent au rythme des bombardements. De nombreux syriens ont fui, et des enfants n’ont parfois connu que la guerre dans leur vie. 2,5 millions d’entre eux ne peuvent plus aller à l’école. La plupart des monuments historiques sont détruits et la crise économique est profonde. Bachar al-Assad est toujours au pouvoir Mais dix ans plus tard, Bachar Al-Assad, le dirigeant du pays, est toujours présent. "La communauté internationale ne veut pas trouver une issue rapide. Personne n’est pressé à part le peuple syrien. La destruction à 99% vient de bombardements aériens, donc par le régime, les forces iraniennes ou russes", a déploré Salam Kawakibi, politologue et directeur du Centre arabe de recherche et d’études politiques de Paris, invité du 23h de franceinfo. "C’est un jeu sur le dos du peuple syrien", a également lâché le chercheur en développant son propos.