La Syrie accuse Israël d'avoir bombardé un aéroport de Damas

Claire Tervé
La Syrie  a accusé son voisin israélien d'avoir provoqué une énorme explosion à côté de l'aéroport de Damas.

SYRIE- La tension monte encore d'un cran entre Israël et la Syrie. Cette dernière a accusé son voisin israélien d'avoir provoqué une énorme explosion jeudi 27 avril en tirant des missiles sur une position militaire, près de l'aéroport international de Damas.

"Une position militaire au sud-ouest de l'aéroport international de Damas a été la cible à l'aube d'une agression israélienne avec plusieurs missiles (...)", qui a provoqué des dégâts matériels, a indiqué l'agence officielle Sana citant une source militaire. Elle n'a pas précisé s'il s'agissait d'une position syrienne. L'aéroport international de Damas est situé à environ 25 km au sud-est de Damas, un bastion du régime Assad.

Une explosion entre des dépôts de fuel et un entrepôt

L'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH) a lui indiqué qu'un dépôt d'armes, vraisemblablement appartenant au Hezbollah libanais avait explosé près de l'aéroport sans fournir d'autres détails. La plus grande partie de l'entrepôt était vide, a dit l'ONG.

Bête noire d'Israël, le Hezbollah combat au côté du régime de Bachar al-Assad contre rebelles et jihadistes. Selon la télévision Al-Manar du Hezbollah, l'explosion, "vraisemblablement due à un raid aérien israélien" s'est "produite dans des dépôts de fuel et un entrepôt".

Ce jeudi 27 avril dans l'après-midi, L'armée israélienne a annoncé avoir abattu une "cible" au-dessus du plateau du Golan occupé. "Le système de défense aérien Patriot a intercepté une cible au-dessus du plateau du Golan", a affirmé l'armée sur son compte Twitter, sans donner plus de détails. Les médias israéliens ont indiqué que la "cible" était un drone, mais une porte-parole de l'armée a refusé de commenter l'information.


Une frappe "cohérente" avec la politique israelienne

L'Etat hébreu, qui confirme rarement ses nombreuses attaques lancées en territoire syrien...

Retrouvez cet article sur le Huffington Post



En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages