Syrie: à Idleb, des déplacés à perte de vue après 10 ans de guerre

Des camps à perte de vue et des bâtiments sur le point de s'effondrer servent d'abris temporaires à des centaines de milliers de Syriens déplacés dans la province d'Idleb. Après 10 ans de conflit, cette région, dernier bastion de l'opposition au régime de Bachar el-Assad, abrite 2,9 millions de personnes. Les deux tiers sont des déplacés, selon l'ONU, ayant abandonné d'anciennes régions rebelles reconquises par le pouvoir.