Syrie : à Baghouz, l'assaut final contre les jihadistes est lancé

Etienne Monin
Si l'ultime poche du groupe État islamique en Syrie est sur le point d'être prise, la bataille ne signera pas la fin de l'organisation terroriste dans la région, selon le général Dominique Trinquand, ancien chef de la mission militaire auprès de l'Onu, et Wassim Nasr, journaliste à France 24 spécialiste des réseaux jihadistes.

Le compte à rebours est lancé en Syrie, pour la chute du "califat" de l'État islamique. Les forces démocratiques syriennes (FDS) ont annoncé samedi 9 février le lancement de l'assaut final contre le dernier réduit des jihadistes. Ils sont encerclés dans le sud de la Syrie.

 

Dans la grande plaine qui sert de porte de sortie pour les civils encore retenus dans le village de Baghouz, les premières bombes sont lâchées dans la matinée par les avions, qui accentuent ensuite la cadence. La coalition concentre ses forces sur le dernier réduit de l'État islamique. Les derniers combattants se sont repliés dans le village de Baghouz, coincé entre la frontière irakienne et le fleuve Euphrate. Ils seraient autour de 500, d'après les Forces démocratiques syriennes.

Au milieu, de 1 000 à 2 000 personnes : ce sont des membres des familles ou des civils, qui n'ont pas encore pu quitter l'enclave. D'après les soldats arabes sur la ligne de front, l'État islamique tient un périmètre de trois kilomètres environ. Dans la ville et sur une hauteur, le groupe ne serait plus réellement en état de combattre. L'aviation prépare le terrain pour une avancée au sol des Forces démocratiques syriennes.

Cette dernière (...)

Lire la suite sur Franceinfo

Cette vidéo peut également vous intéresser : 

A lire aussi