Le syndrome de l'abandon, un carcan dont il est possible de se libérer

© Pixabay

Quand la peur du rejet de l'autre finit par gâcher la vie. Dans l'émission Bienfait pour vous, au micro de Julia Vignali et Mélanie Gomez, Ariane Calvo, psychologue et auteure, est revenue sur la notion de syndrome de l'abandon en présence de l'auteure Alice Marchandeau qui, abandonnée alors qu'elle n'était qu'un bébé en Inde puis adoptée par une famille française, a vécu toute sa vie avec cette problématique. Une peur panique de la séparation qui a des répercussions dans tous les aspects du quotidien, que ce soit dans la vie familiale, amoureuse ou professionnelle.

Une blessure qui se crée dans la petite enfance

Concrètement, le syndrome de l'abandon pourrait se définir comme "un assemblage de comportements qui se manifestent à l'âge adulte par une peur des séparations de tous types. Il y a des indicateurs plus ou moins symboliques comme détester voyager, détester faire ses valises, détester déménager", explique Ariane Calvo. Une blessure qui se crée dans la petite enfance, "avant l'âge de 6 ans, où un ressenti d'abandon va graver dans le cerveau la même trace qu'un abandon vécu. Une fois adulte, si personne ne peut réellement nous abandonner, le ressenti est tellement fort et ça réactive quelque chose de puissant qu'on a l'impression qu'on pourrait en mourir", souligne la psychologue.

>> LIRE AUSSI - L'amitié est-elle indispensable à notre bonheur ?

En parler avec ses enfants

Dans le cas où on serait indisponible pour son enfant, le mieux est alors d'en parler avec l...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles