Le syndicat des professionnels du spectacle vivant estime à 590 millions les pertes du secteur sur trois mois

franceinfo Culture avec agences

L'impact du coronavirus sur le spectacle vivant privé, en France, va se chiffrer à 590 millions d'euros de pertes de chiffre d'affaires et à 37.900 personnes concernées par un arrêt de leur activité, selon les estimations publiées vendredi par le Prodiss, syndicat de professionnels, qui portent sur la période du 1er mars au 31 mai.


>> Coronavirus : suivez l'évolution de l'épidémie dans notre direct

"Le secteur du spectacle vivant est en danger absolu", selon le Prodiss.
Nombre de spectacles, concerts, festivals ont été annulés en raison de l'épidémie. "Plus que jamais, pour éviter un état d'urgence économique et social pour le secteur du spectacle vivant privé, un soutien conséquent, à la hauteur de la détresse économique du secteur, doit être apporté", souligne Malika Seguineau, directrice générale de cet organe représentatif dans un communiqué. Et le report est une solution envisageable pour une partie des spectacles seulement, ajoute-t-elle

"Il s'agit non seulement de soutenir l'un des poumons des industries culturelles et créatives françaises, mais aussi la capacité de l'ensemble des acteurs du spectacle (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi