Le syndicat Avenir lycéen visé par une enquête pour "détournement de biens publics"

·1 min de lecture

Le parquet de Paris a ouvert une enquête pour "détournement de biens publics" depuis le 1er décembre 2020 sur l'organisation Avenir lycéen, un syndicat soupçonné d'être téléguidé par le ministère de l'Éducation nationale.

Une enquête a été ouverte par le parquet de Paris le 1er décembre contre le syndicat Avenir lycéen soupçonné de "détournement de biens public", selon l'AFP.Cet automne, le site d'investigation Mediapart avait accusé Avenir lycéen d'avoir dépensé plusieurs milliers d'euros dans des restaurants étoilés et des hôtels de luxe.Une autre enquête de Libération accusait le Ministère de l'Éducation nationale d'être à l'origine de la création de l'organisation lycéenne en novembre 2018. Le Ministère aurait cherché à soutenir la création d'un syndicat lycéen s'opposant aux blocages des établissements et défendant la politique du gouvernement, alors que la grogne montait contre la réforme du baccalauréat, la sélection à l'Université et le projet de Service National Universel.À LIRE AUSSI : Les batailles perdues de Jean-Michel Blanquer

Lire la suite sur Marianne

A lire aussi

Motion de défiance contre la direction de 20 Minutes : "On va droit dans le mur"

20 départements sous "surveillance renforcée", pas de mesures immédiates : les annonces de Castex

"Un pull à 20 euros, c’est ce que je mange en une semaine" : ce que coûte le Covid aux Français

"Je ne supporte plus les écrans, je veux rencontrer les gens en vrai" : c'est quoi, avoir 20 ans, en 2020 ?

La racialisation de la question sociale, une impasse : rendez-vous le 20 septembre place de la République