Les symptômes du "Covid long" s’atténuent après la vaccination, selon une étude

·3 min de lecture
Les résultats de cette étude peuvent rassurer les patients atteints de Covid long : la vaccination a peu de chance d'aggraver leurs symptômes.

Selon une étude britannique réalisée sur plus de 800 patients, les vaccins contre le Covid-19, en particularité ceux à ARN Messager, ont tendance à diminuer les symptômes du Covid long.

C'est un nouvel effet bénéfique de la vaccination contre le Covid-19. Alors que les vaccins contre le SARS-CoV-2 permettent de protéger des formes graves et que de plus en plus d'études montrent qu'ils empêchent également la transmission du virus, ils permettraient également d'atténuer le symptômes du "Covid long". C'est en tout cas ce qu'affirment les résultats d'une étude menée au Royaume-Uni. 

Si le Covid-19 est présenté comme une maladie respiratoire avec des symptômes qui durent en moyenne une dizaine de jours, l'OMS estime qu'un malade sur dix souffrirait de symptômes persistants du Covid-19, trois mois après avoir été testé positif. Fatigue, essoufflements, difficultés de concentration, douleurs thoraciques, perte du goût et de l'odorat... les troubles décrits par les patients atteints du "Covid long" sont nombreux et touchent diverses parties du corps pendant de longs mois.

Vidéo - "J'ai pris 30 ans en quelques mois" : le défi des Covid longs

Depuis que la vaccination contre le Covid-19 se répand, plusieurs inquiétudes ont surgi concernant ses effets sur les patients atteints de Covid long selon lesquelles les symptômes de ces patients pourraient empirer après avoir reçu le vaccin. Mais cette étude, qui n'a pas encore été revue par les pairs, suggère au contraire que certaines personnes atteintes de Covid long ont été aidées par les vaccins.

Les vaccins à ARN messager plus efficaces

Menée sur la base d'une enquête du groupe de défense LongCovidSOS, cette étude a été réalisée sur 812 personnes atteintes d'un Covid long. Le Guardian rapporte que les participants ont été invités à attendre au moins une semaine après leur première dose pour se prononcer afin d'éviter que leurs réponses ne se confondent avec les effets secondaires du vaccin.

Pas moins de 14 symptômes différents du Covid long ont été comparés avant et après la première dose du vaccin et 56,7% des patients ont constaté une amélioration globale des symptômes, 24,6% d'entre eux n'ont constaté aucune évolution et 18,7% ont rapporté une détérioration de leurs symptômes. Les personnes ayant reçu des vaccins à ARNm (Pfizer ou Moderna) ont signalé plus d'améliorations que ceux qui ont reçu le vaccin à adénovirus d'AstraZeneca. L'étude révèle que les patients ayant reçu le vaccin Moderna sont plus susceptibles de constater une amélioration des symptômes tels que la fatigue, le brouillard cérébral et les douleurs musculaires, et moins susceptibles de signaler une détérioration des symptômes.

"Nous ne savons pas combien de temps durent ces bienfaits"

"Cette étude rassurera les gens sur le fait qu'ils devraient être assez malchanceux pour avoir une aggravation globale des symptômes", estime Ondine Sherwood, l'une des auteures de l'étude citée par le Guardian. "Les données sont très encourageantes, mais nous ne savons pas combien de temps durent ces bienfaits", ajoute-t-elle.

À LIRE AUSSI >> Qu’est-ce que le "brouillard cérébral", ce symptôme à long terme du Covid-19 ?

Ces données ne peuvent pas prouver avec certitude que le vaccin a contribué à l'amélioration des symptômes des patients, car ils se seraient peut-être améliorés sans celui-ci. Cependant, le Dr David Strain, également auteur de l'étude, souligne que parmi les 130 personnes de l'enquête ayant reçu les deux doses de vaccin, certains patients ont vu une amélioration de leurs symptômes après leur première dose, avant de les voir réapparaître quelques semaines plus tard, puis de s'atténuer à nouveau après la seconde dose.

Ce contenu peut également vous intéresser :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles