Ce symptôme du rhume des foins peut cacher un Covid

Les concentrations de pollens de graminées sont suffisamment élevées en ce début juillet pour réveiller les symptômes du rhume des foins chez les allergiques. Pourtant, ce que vous pensez être une banale allergie aux pollens pourrait bien être un Covid. En effet, comme le souligne Santé publique France dans son dernier bulletin de surveillance, le SARS-CoV-2 continue de circuler dans la population. "Tous les indicateurs sont en augmentation mais ils se situent toujours à des niveaux inférieurs à ceux des deux dernières vagues notamment pour les passages aux urgences et les hospitalisations".

Comment savoir si c'est le Covid ou une allergie ?

On estime qu'environ une personne sur trois souffre d'allergie et notamment d'allergie saisonnière. Aussi, lorsqu'en période de libération des pollens, on a soudainement le nez qui se bouche, il est rare que l'on s'inquiète. Pourtant, dans le contexte de la circulation active de SARS-CoV-2, ce que vous prenez pour le rhume des foins peut être une infection au Covid. Le variant FLIRT qui circule actuellement présente des symptômes quasi identiques à ceux d'un rhume des foins carabiné : fatigue, toux persistante, maux de gorge, nez bouché et modification de l'odorat. Le seul moyen de faire la différence, est de faire un test surtout si vous faites partie des personnes vulnérables, car vous pourriez développer une forme grave de la maladie. En cas de difficultés respiratoires comme un manque de souffle au moindre (...)

Lire la suite sur Top Santé

13 différentes causes de nez bouché et quand consulter un médecin
Le talc pourrait être cancérogène, avertit l’OMS
Ces 3 aliments riches en collagène ont le même effet antirides que les compléments
Faut-il changer de gant de toilette tous les jours ? La réponse d’une dermatologue
Ce yaourt permettrait de perdre du poids tout en réduisant le risque de maladies cardiaques