Symbole Macron à Albi face aux ouvriers verriers

Libération.fr

Jeudi, à 16 heures, Emmanuel Macron et son staff débarquent à la verrerie ouvrière d’Albi, dont les ouvriers furent défendus par Jaurès. Aujourd’hui, cette usine de 300 employés appartient à un fonds d’investissement américain. Un solide comité d’accueil de la CGT attend le candidat sur le parking. «L’usine fait des bénéfices mais tout part dans la poche des actionnaires. L’été, ça monte à 70 °C dans les hangars. La pénibilité, elle est pour nous», dénonce un verrier. Plutôt que de passer par l’arrière, Macron fait face aux ouvriers. Des cris «abolition de la loi travail» fusent mais l’ambiance reste calme. Le candidat déroule son programme : «J’essaie d’expliquer pourquoi je crois à cette réforme», persiste-t-il. Avant d’aller tenir un meeting en centre-ville. Photo Ulrich Lebeuf. MYOP

Retrouvez cet article sur Liberation.fr

Le retour Hamon entre le marteau Macron et l’enclume Mélenchon
«Rester en France avec le FN au pouvoir n’est pas une option»
Obama a un rêve pour Macron
Dans le rétro 2012
Albi : Macron en quête de symboles sur la terre de Jaurès

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages