Symbole. L’opposition au Venezuela rafle le principal fief politique du chavisme

·1 min de lecture

L’opposition vénézuélienne au régime du président, Nicolás Maduro, a remporté, dimanche 9 janvier, une victoire fortement symbolique en enlevant le poste de gouverneur de l’État de Barinas, un fief tenu depuis plus de vingt ans par la famille de l’ex-président Hugo Chávez.

C’est une victoire qui ne change pas immédiatement la donne politique au Venezuela mais qui pourrait avoir d’importantes conséquences pour l’avenir.

Le candidat de l’opposition, Sergio Garrido, a largement emporté, dimanche 9 janvier, le poste de gouverneur de l’État de Barinas, dans l’ouest du pays. Il obtient plus de 55 % des suffrages, loin devant le candidat du parti au pouvoir, le PSUV (Parti socialiste uni du Venezuela), créé par Hugo Chávez, l’ex-président décédé d’un cancer en 2013.

À lire aussi: Élections. Venezuela : avec une forte abstention, la victoire écrasante du pouvoir aux régionales

“Le triomphe à Barinas renforce l’opposition avant la présidentielle de 2024”, écrit le site El País América, qui évoque “un symbole politique” au niveau national.

Non seulement Barinas était l’État de naissance d’Hugo Ch​ávez, mais il était aux mains de la famille depuis vingt-trois ans. D’abord avec le père, Hugo de los Reyes Ch​ávez, puis, successivement, avec deux des frères de l’ex-président, Adán et Argenis Ch​ávez.

L’État de Barinas était donc, depuis l’arrivée au pouvoir du fondateur du “socialisme du XXIe siècle”, “le fief de la dynastie Ch​ávez”, poursuit le site.

À lire aussi: Récit. Au Venezuela : ils étaient chavistes mais ont tourné le dos au régime de

[...] Lire la suite sur Courrier international

À lire aussi :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles