Syllogomanie : un trouble favorisé par l'hyperactivité ?

![CDATA[Shutterstock / trekandshoot]]

Certains d'entre nous ont du mal à jeter les choses, « ça pourrait servir », se dit-on, en les rangeant si bien qu'on ne les retrouvera pas de si tôt. L'anecdote peut faire sourire, tant que cette tendance garde des proportions raisonnables. Chez d'autres, l'accumulation d'objets devient pathologique, il leur est impossible de se débarrasser de quoi que ce soit, au point d'être envahis. On appelle ce trouble la syllogomanie, ou trouble de la thésaurisation. Une récente étude de l'université Anglia Ruskin (Grande-Bretagne) publiée dans le Journal of psychiatric research constate que les personnes chez qui on avait diagnostiqué un TDAH avaient une probabilité plus élevée d'avoir également des symptômes de thésaurisation.

L'étude souligne qu'il arrive que des patients qui souffrent de syllogomanie souffrent sans doute également de troubles de l'attention, sans avoir été diagnostiqués. Le problème d'attention n'est pas l'unique symptôme de l'hyperactivité, elle est aussi source de désorganisation, d'oublis, de procrastination, de distraction au point d'être un frein pour le rythme de la journée. Autrement dit, on sait déjà que le syndrome de Diogène peut être entraîné par un trouble de l'attention. Mais l'inverse est-il vrai ?

20% des hyperactifs interrogés "accumulent"

Pour répondre à cette question, 88 patients souffrant d'hyperactivité ont été interrogés sur leurs capacités à jeter, leur propension à conserver les choses, pour savoir (...)

Lire la suite sur Topsante.com

L'air de votre intérieur plus toxique que celui d’une rue à grande circulation ? Il semblerait que oui
CHIFFRES COVID. Le bilan en France ce mardi 1er mars en direct : annonces, chiffres
4 conseils pour (enfin) remédier à sa peur d’aller chez le gynéco
Pourquoi dort-on moins bien en vieillissant ?
Otite : la première chirurgie de l'oreille a été réalisée il y a… 5000 ans