Svalbard, l’aventure ultime dans un sanctuaire de nature polaire

·1 min de lecture

GRAND NORD - Les micro-croisières ont le vent en poupe. Ce concept de navigation d’exploration sur des navires de petite taille est particulièrement bien adapté à la découverte du Svalbard, de ses fjords glaciaires et de leur seigneur : l’ours polaire

On ne peut pas les rater. Aux trois sorties de Longyearbyen, des panneaux « Attention aux ours polaires » préviennent les téméraires de passage dans ces confins extrêmes : gjelder hele Svalbard (valable partout au Svalbard) ! Au-delà de ces limites, l’archipel norvégien des « Côtes froides » est le royaume d’environ 3.500 plantigrades aussi puissants qu’imprévisibles. Longyearbyen, la colonie humaine la plus septentrionale de la planète, ne regroupe, quant à elle, que 1.600 âmes qui ont fait de l’ours leur mascotte. D’avril à septembre, lorsque le soleil de minuit fait grimper le thermomètre au-dessus de zéro, cette « capitale » devient le point de départ de croisières d’exception autour du Spitzberg, l’île principale du Svalbard, à la rencontre de sa nature arctique et de son superprédateur emblématique.

Sur le grand désert blanc de la banquise rôde l’un des plus grands carnivores de la planète.
Sur le grand désert blanc de la banquise rôde l’un des plus grands carnivores de la planète. - Jean-Claude Urbain

Une église, deux musées, des boutiques détaxées et quelques pubs permettent aux douze passagers du MV Togo de patienter à Longyearbyen avant l’embarquement. Reconverti en bateau d’expédition polaire, cet ancien navire de pêche affrété p(...) Lire la suite sur 20minutes

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles