Suzanne Lindon dévoile la vive émotion de son père Vincent Lindon en découvrant son premier film : "Il est sorti de la salle en larmes, je n'avais jamais vu un truc pareil" (VIDEO)

·1 min de lecture

Le cinéma en commun ! Suzanne Lindon était interrogée dans Laissez-vous tenter, ce lundi 14 juin, à l'occasion de la sortie mercredi de son premier film en tant que réalisatrice : Seize printemps. Un long-métrage dans lequel elle incarne également le rôle principal, à savoir celui d'une adolescente qui tombe amoureuse d'un comédien de théâtre plus âgé qu'elle. La fille de Sandrine Kiberlain (dont le film Les 2 Alfred sera également en salle ce 16 juin) et de Vincent Lindon se confie sur la façon dont elle a présenté son travail à ses parents et dévoile la vive réaction de son père lorsqu'il a découvert son film sur grand écran.

Au micro de RTL, l'actrice et réalisatrice de 21 ans explique d'abord son besoin d'émancipation vis-à-vis de ses parents : "C'était vraiment important pour moi de ne pas les mêler à ça, car ils font du cinéma et la moindre remarque aurait pu m'influencer. Je n'avais pas envie d'avoir leur avis et ils l'ont très bien pris, parce qu'ils ont compris que j'avais besoin de m'affranchir d'eux et de faire mon film.", Suzanne Lindon a donc réfléchi à deux fois avant de faire visionner son travail : "Mon père, il est très très fier souvent, donc je me suis dit que le jour où j'allais lui montrer le film, il allait appeler tout son répertoire, en parler, enfin ça allait être un drame. Ma mère, elle, est plus discrète. Elle l'a vu avant, elle a été très émue", a-t-elle détaillé.

Mais Vincent Lindon a bien sûr pu découvrir le film de sa fille rapidement après : "J'avais (...)

Lire la suite sur le site de Télé-Loisirs

Josiane Balasko se confie sur sa relation avec sa fille Marilou Berry : "Depuis qu’elle est maman, c’est vrai que les choses se sont plus apaisées"
Mort de l'acteur Ned Beatty (Délivrance, Superman) à l'âge de 83 ans
Invasion Los Angeles (Arte) : pourquoi il faut voir ce pamphlet anti-consumériste explosif signé John Carpenter
Jodie Foster (Arte) : comment un fou a voulu tuer le président Reagan par amour pour l'actrice
Le Magnifique (C8) : pourquoi Francis Veber a demandé à ce que son nom soit retiré du générique

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles